« Un projet pour ma planète » : un foisonnement d’idées, une bouffée d’énergie

Jeudi dernier se tenait la cérémonie d’annonce des lauréats du projet « Mon projet pour ma planète ».

Il y a quelques mois, un grand appel à projets a été lancé par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) et l’AFB (Agence Française pour la Biodiversité). A travers celui-ci, les citoyens étaient invités à proposer des projets exemplaires et innovants pour lutter contre le dérèglement climatique. Ceux-ci pouvaient s’inscrire dans 3 catégories : « Energie », « Biodiversité » et « Economie circulaire ».

A la clé : un budget de 3 millions d’euros (1 million par catégorie) pour financer les projets estimés les plus convaincants.

Après dépôt, une première sélection a été opérée par un jury d’experts, essentiellement chargé de vérifier que les conditions d’accès aux aides publiques étaient réunies. Puis, et c’est une des grandes forces de ce projet selon moi : les propositions retenues par les experts ont été soumises aux votes des citoyens, de manière à impliquer plus fortement la société civile dans la lutte contre le dérèglement climatique. Les projets les plus appréciés par les citoyens ont été dévoilés jeudi dernier, lors d’une cérémonie organisée au Ministère de la Transition Écologique et Solidaire. Ils bénéficieront d’une partie du budget débloqué par l’Etat pour cette action.

Pour cette première édition de « Mon projet pour la planète » :

  • Près de 1.200 projets ont été proposés par les citoyens
  • 419 projets ont été retenus par le jury d’experts
  • 44 ont été retenus à travers le vote des citoyens
  • 187.000 votes ont été enregistrés.

Parmi les 44 projets retenus, plusieurs ont été mis particulièrement en lumière lors de la cérémonie de jeudi dernier.

Dans la catégorie « Energie » :

  • CoWatt : propose aux habitant de Pays de la Loire de devenir producteurs d’énergie photovoltaïque en mettant à disposition le toit de leur maison
  • Low-Tech Lab : plateforme qui réalise et rassemble des tutoriels de solutions simples et accessibles en coût et en savoir-faire
  • Réseau Eco Habitat : plateforme qui vient en aide, avec des bénévoles et des entreprises du bâtiment, à des citoyens en situation de précarité en réhabilitant leur habitat et leur dignité humaine

Dans la catégorie « Biodiversité » :

  • Le Nherisson : création d’un centre de soins pour la faune sauvage, toute en favorisant l’insertion sociale
  • Terre de convergence : éco-festival de sensibilisation à l’environnement pour l’acquisition d’un espace naturel commun dédié
  • Saint Ro’Vert : projet qui vise à réaménager toute une ancienne cité minière en permaculture.

Dans la catégorie « Economie circulaire » :

  • Eusko Moneta : projet qui vise à développer une monnaie locale pour soutenir le tissu économique près de chez soi
  • Ma bouteille s’appelle Reviens : projet qui vise à consigner les bouteilles en verre et à les laver pour les remettre en service.
  • LongTime : création du premier label pour lutter contre l’obsolescence.

Beaucoup d’autres projets ont été proposés, notamment concernant la biodiversité marine (sûrement l’objet de prochains articles…). Ils sont tous à découvrir sur le site officiel de « Mon projet pour ma planète ».

De la cérémonie d’annonce des résultats, je retiens surtout l’inventivité sans limites exprimée par toutes ces initiatives, la force générée par le rassemblement de celles-ci (qui contre-balance le sentiment d’impuissance que l’on peut ressentir parfois face à l’ampleur de la tâche à accomplir) et l’incroyable énergie qui se dégage de tous ces projets chargés d’espoir.

Il est fort probable que l’appel à projets soit reconduit alors,… tenons-nous prêts et soyons créatifs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *